Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une question d'imagination : 8+11 = 40 ou 8+11 = 96 ?

Ce test a été partagé sur Facebook en janvier avec le commentaire "Seuls les génies trouveront la bonne réponse !" avec plus de 15 000 j'aime et 104 000 commentaires, ce 6 février 2016.

Deux écoles de génies sur Facebook

Sur Facebook, les génies répondent 40 dans environ 2/3 à 3/4 des réponses, et 96 pour le reste. Il y a quelques épiphénomènes comme les réponses 120, 41, 8, et très rarement, le commentaire propose les deux. Les réponses sont émaillées de "facile" pour les deux écoles "40" et "96". Parfois, ceux d'un camp toisent ceux de l'autre. Ou bien certains et certaines font la leçon à d'autres. Un autre propose : Essayez plutôt de fini (sic) la suite !! 1989, 648, 192, 18, "?".

Des réponses à caractère arithmétique

Les réponses proposées par les internautes sont parfois démontrées. L'école des réponses "40" suppose que la deuxième ligne est donnée par 2+5+le résultat précédent (qui est 5), donc 2+5+5=12. Puis, de proche en proche, 3+6+12=21 et donc 8+11+21=40. La seconde école des "96"intercale des lignes intermédiaires pour passer de 3 à 8. Après les trois relations données 1+4=5; 2+5=12; 3+6=21, elle insère 4+7=32; 5+8=45; 6+9=60; 7+10=77 pour proposer 8+11=96. Ces réponses arithmétiques ne sont nullement choquées par le libellé de l'énoncé qui aurait pu être plus conforme à l'académie en écrivant le problème avec les lignes 1 4 5, puis 2 5 12, puis 3 6 21, et enfin 8 11 ? au lieu d'utiliser des signes + et = dans des équations qui défient l'orthodoxie arithmétique.

Des réponses libérées

Les deux écoles 40 et 96 qui fondent leurs réponses sur un raisonnement sensé, acceptent donc des équations arithmétiques a priori choquantes ou complètent l'énoncé par des équations non données pour étayer leur logique. Aucune école dissidente ne propose après l'équation 3+6=21, d'imaginer l'équation 3,5+6,5 = 31 (3,5+6,5+21) puis une autre... Aucune autre ne propose non plus de supprimer une ou plusieurs équations du problème, pour par exemple, ne conserver que le point d'interrogation. Aucune école de rebelles ne refuse de répondre, même si certains avouent sécher. Aucun ne propose de déradicaliser les hérétiques qui écrivent 2+5=12.

Sortir ou ne pas sortir du cadre

Ce test et ses réponses illustrent à la fois la banalité des solutions proposées, mâtinée d'autocensure intellectuelle, quand l'imagination autoriserait une multiplicité des possibilités. Ces réponses rappelle l'emprise intellectuelle du "There is no alternative" (solution unique) qui veut empêcher la critique de la question et condamner la diversité des réponses. Tout comme la métaphore du test des 9 points à joindre par 4 traits sans lever le crayon, pour apprendre à sortir du cadre (cf par exemple ici).

arnaud delebarre

6 février 2016

Tag(s) : #Cadre, #Humeur, #Imagination, #Pensée unique, #Rebelle, #Sélection, #Senego.com, #Société, #TINA

Partager cet article

Repost 0