Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'argent comme levier inégalitaire de soumission

L'Espagne inaugure la manifestation hors de prix avec un grand nombre d'actes combattus par les autorités par des amendes qui la transforme en acte pour favorisés.

Soumission par manque d'argent versus liberté par l'argent

Une campagne prône de manger cinq fruits et légumes par jour pour la ligne et la santé, alors que ces aliments sont inaccessibles aux plus modestes. Les cigarettes en France sont augmentées ce 13 janvier en excipant de santé publique, avec la liberté de continuer de fumer laissée aux plus aisés. Le montant des amendes et stages de récupération de points du permis de conduire maintiennent la liberté du revenu élevé à fauter tandis que le pauvre doit se soumettre. Les mises aux normes des automobiles, des ascenseurs, des logements ou autres matériels, et les campagnes de réhabilitation thermique ou électrique, pour des raisons de sécurité et de rationalité environnementale, renchérissent les coûts d'achat ou ceux d'utilisation et deviennent inaccessibles aux faibles revenus, qui sont donc "contraints d'être insoumis".

Coûts et contraintes disproportionnés ou non proportionnés

M. Hirsch constatait dans "Cela devient cher d'être pauvre" l'inégalité face aux prix de revient de certains services et prestations pour les personnes à faibles revenus. On voit que la France utilise beaucoup les impositions et les peines pécuniaires indépendantes des revenus ou des moyens : l'égalité de leurs montants génère une inégalité de liberté entre ses citoyens. On peut donc ajouter au slogan de M. Hirsch, que l'insoumission ou l'obéissance consentie aux injonctions ou aux règles et plus généralement, le libre choix, sont un privilège de hauts revenus, tandis que les faibles revenus y sont astreints.

13 janvier 2014

arnaud delebarre

Tag(s) : #Société, #Droit

Partager cet article

Repost 0