Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

France Culture propose ce 14 juillet un Grain à Moudre d'Eté intitulé : "Les journalistes sont-ils trop bêtes ?" à la suite de l'absence de la conférence de presse du 14 juillet au motif que la «pensée complexe» d'E. Macron se prêtait mal aux questions des journalistes. Si le simplisme de certains journalistes n'implique pas que le président de la république française ait une pensée complexe, un article de La Dépêche du 12 juillet intitulé "La Marche des musulmans contre le terrorisme s'achève à l'école Ohr Torah" illustre un journalisme peu complexe. L'article, son manque d'analyse et d'esprit critique devraient rassurer E. Macron sur la capacité des médias à ressasser les arguments de sa communication. 

Le titre de l'article de La Dépêche

L'article de La Dépêche est titré La Marche des musulmans contre le terrorisme s'achève à l'école Ohr Torah. On remarquera le M de Marche et l'absence de guillemets dont on apprend, ici ou là, qu'elle devait avoir lieu entre les 8 et 14 juillet, et finir à Nice ou ailleurs. La "marche"**, avec ou sans majuscule, semble s'effectuer en autocar à raison de 4000 km en une semaine comme le rappelle Libération qui utilise aussi M à marche, mais la qualifie de voyage. La Dépêche nous explique que l’émotion est aussi vive que la fermeté à l’école Ohr Torah, anciennement appelée Ozar Hatorah et que le président de l’association culturelle des musulmans de Drancy et une trentaine d’imams européens arrivent au terme d’un périple de 4 000 kilomètres. Car cette marche est aussi un cortège qui fait un périple qui ne finit pas à l'endroit prévu initialement. L'article n'analyse pas si cette Marche est celle des musulmans ou celle de quelques musulmans ou encore celle de quelques personnes de confessions diverses ou sans (voir ci-dessous les qualificatifs attribués à M. Halter).

Le corps de l'article de La Dépêche (1)

L'article de La Dépêche vogue entre communication et journalisme. Dans le second paragraphe on peut lire : le cortège aurait dû se dissoudre à Nice pour saluer les familles des victimes du 14-Juillet 2016. Mais le président de la République en personne a tenu à éviter un tel épilogue pour des questions sécuritaires (sic). L'article enchaîne aussitôt par : Pourtant, terminer cette superbe Marche des musulmans contre le terrorisme dans l’école devenue dramatiquement célèbre après la tuerie perpétrée il y a cinq ans par Mohamed Merah représentait « un grand symbole» aux yeux de Marek Halter, intellectuel juif laïque coorganisateur. La journaliste qui signe l'article y va de son "superbe" et rappelle que M. Halter est, outre coorganisateur, tout à la fois "intellectuel juif laïque". On imagine si il n'était que "intellectuel juif" ou "juif laïque" ou "intellectuel laïque" !

Le corps de l'article de La Dépêche (2)

L'article glisse alors un intertitre "Lutter contre les stéréotypes sur l'islam" avant de citer un grand nombre de stéréotypes. "Merah s’est attaqué à l’enfance, à l’innocence". "Quelle que soit notre nationalité, notre confession, on a tous le même sang!". "Le peuple se tait par peur mais beaucoup de gens pensent comme ces imams", contredit quelques lignes plus loin par "des centaines de personnes nous soutiennent. On a même été applaudis par des gens qu’on a croisés". Dans un instant de lucidité, la journaliste indique que "impossible de ne pas remarquer l’absence des représentants du Conseil du culte musulman français". Mais la journaliste reprend son prosélytisme et conclut par : "Il [Hassen Chalghoumi] a raison, «c’est cela qu’il faut retenir»". 

 

Certain(e)s journalistes sont plus perspicaces comme ici. E. Macron devrait donc se méfier !

 

arnaud delebarre

16 juillet 2017

*Il y a beaucoup de "La Dépêche" : il est question ici de La Dépêche du Midi qui n'indique pas ce nom sur le site.

Tag(s) : #Bêtise, #Complexe, #Islam, #Journaliste, #Macron, #Médias, #Pensée, #Présidence

Partager cet article

Repost 0