Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les chiffres de F. Fillon à la "primaire ouverte de la droite et du centre"

F. Fillon a gagné la "primaire ouverte de la droite et du centre" au second tour du 27 novembre 2016 avec 2 919 874 voix des 4 404 812 votants dont 13 040 blancs et nuls (0,3% des votants). Cet article a d'ailleurs une ligne "Métropole et outre-mer" à 2 930 164 voix, différente de la somme effective des départements à 2 894 071 voix, qui ajoutées aux 25 803 voix des français de l'étranger corrobore les 2 919 874 voix*.

Les chiffres de B. Hamon aux "primaires citoyennes"

B. Hamon a remporté le second tour des "primaires citoyennes" du 29 janvier 2017 organisé dans 7 208 bureaux "centralisés". Le site de ces primaires indique une participation de 2 046 628, quand les données téléchargeables du même site donnent une somme de votants légèrement inférieure à 2 045 273 pour 2 013 675 votes exprimés dont 1 181 825 voix pour B. Hamon. L'écart, faible, entre 2 046 628 et 2 045 273 demeure un mystère ! Les votes blancs et nuls représentent 1,6 % des votants. 

Les chiffres des deux gagnants des primaires au premier tour des élections présidentielles  

Selon le ministère de l'intérieur, F. Fillon a recueilli 7 213 797 voix au premier tour des présidentielles du 23 avril 2017 pour  un corps électoral de 47 581 118 inscrits, 37 003 546 votants, et 36 058 813 votes exprimés et B. Hamon en a obtenu 2 291 565. Blancs et nuls sont respectivement 659 302 et 285 431, soit 2,55 %. On observera que les pourcentages des blancs et nuls par rapport aux votants sont relativement disparates entre les deux primaires et le premier tour : 0,3% pour la primaire ouverte, 1,6 % pour la primaire citoyenne et 2,6% pour le premier tour.

Comparaison entre second tour des primaires et premier tour des présidentielles

F. Fillon passe de 2 919 874 voix pour 4 404 812 votants, à 7 213 797 voix pour 37 003 546 votants. B. Hamon passe de 1 181 825 voix pour 2 046 628 votants à 2 291 565 voix pour 37 003 546 votants. F. Fillon multiplie donc par 2,5 ses voix, B. Hamon par 1,9. Le nombre de votants est multiplié par, respectivement, 8,4 et 18,1 par rapport à chacune des primaires. Le corps des votants aux primaires et aux élections sont donc très différent en qualité et quantité. On peut se représenter les choses en indiquant que 2 919 874 votants aux primaires pour F. Fillon ne représentent que 7,9% de 37 003 546 votants au scrutin; 1 181 825 votants pour B. Hamon aux primaires, seulement 3,2% de votants au scrutin. Numériquement, les votes du scrutin des primaires sont négligeables.

Les primaires sont-elles une réponse ? A quelle(s) question(s) ?

Si les primaires à la française telles qu'organisées pour le scrutin 2017 ne sont pas un outil pour les partis pour désigner un candidat capable de gagner le scrutin, à quelles questions répondent-elles ? Ecartons l'hypothèse que les primaires ont été inventées par les partis pour perdre les élections ! Elles peuvent l'avoir été pour suppléer une absence de (courage de) décision pour désigner leur candidat par une instance du parti. Mais les primaires n'ont pas pour autant créé d'engouement pour leurs gagnants. L'amélioration des scores est faible lors du scrutin effectif, et non proportionnelle à l'élargissement du corps des votants. Les primaires peuvent être aussi l'occasion de gains financiers : les gains de la primaire de droite et du centre cumulés auraient été de 17,5 millions d'euros quand elles auraient coûté 8 millions d'euros pour les deux tours. Mais renflouer les caisses en perdant des élections peut difficilement être considéré comme un moyen pérenne de subsister.

arnaud delebarre

30 avril 2017

Tag(s) : #Election, #Fillon, #Hamon, #Les Républicains, #Nombres, #Présidentielle2017, #Primaires, #Société

Partager cet article

Repost 0