Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Des gendarmes de Lunéville (54) n'aime pas qu'une femme résiste aux avances des leurs et le lui font payer. Profitant de l'état d'urgence pour prendre des initiatives sans trop de contraintes judiciaires, les gendarmes de Lunéville viennent de saisir pour un mois le permis de conduire d'une jeune femme qui a commis l'erreur de se rendre à un rendez-vous à la gendarmerie soi-disant pour témoigner dans un conflit avec une société. Prétextant un traitement médical dont ils auraient eu connaissance hors cadre juridique et qui, selon eux, l'empêcherait de conduire, les gendarmes viennent de saisir le permis de cette jeune femme du Lunévillois qu'ils harcèlent depuis plusieurs années. Avec chantage à la garde à vue et garde de ses enfants à des services sociaux (elle est mère célibataire) pour qu'elle soit plus conciliante. Si avec cela, elle ne comprend pas où sont les charmes des gendarmes, c'est à désespérer ! Un traitement qui l'empêcherait de conduire, quand le comportement des gendarmes ne les empêcherait pas d'exercer leur métier ? Ces harceleurs sont-ils des sauvageons selon un ou des ministres ?

arnaud delebarre

11 octobre 2016

Tag(s) : #Femmes, #Gendarme, #Harcèlement, #Lunéville, #Viol

Partager cet article

Repost 0