Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le 6 du mois ou une mère célibataire humiliée et asservie par l'Etat (suite)

Le CSA va étudier Rue des allocs, une émission de M6. RTL en a diffusé un court extrait avec un dialogue indiquant que les allocations d'un allocataire vont lui permettre d'acheter du mousseux. Dans un communiqué, la Fédération nationale des associations d’accueil et de réinsertion sociale (FNARS) dénonce ce programme honteux face à la détresse sociale que vivent près de 8 millions de personnes pauvres en France et présentant des personnes en situation de pauvreté rendues systématiquement responsables de leur situation. L'extrait diffusé par RTL insinue que les pauvres dépensent leurs allocations en boisson, d'autres continuent de regretter que des chômeurs dépensent leurs indemnités en tabac. Il ne manquerait plus que les pauvres s'offrent des plaisirs avec les aides généreuses qu'ils touchent !

Des pauvres forcément irresponsables

Beaucoup de français attendent le 5 ou le 6 de chaque mois et le versement d'allocations qui leur permettent de vivre ou de survivre jusqu'au prochain 6 du mois. Mais on peut néanmoins donner d'autres pistes de protestations à la FNARS en reprenant le cas de cette mère célibataire du Lunévillois évoqué dans le billet "Quand l'Etat français asservit et humilie une mère célibataire" en juillet 2015. En effet cette mère célibataire de trois enfants, qui a fait l'expérience d'une justice qui n'a pas inquiété son violeur, médecin notable de Nancy, vient de se voir signifier une décision de justice qui fait verser ses allocations à l'Union Départementale des Associations Familiales (UDAF). Cette mère qui réalise pourtant des prouesses de gestion avec les allocations qu'elle perçoit, compte tenu du manque de travail et de compétences de l'assistance sociale chargée de son cas, a été jugée incapable de gérer son budget, et ayant besoin d'un maton. Cette association surveille-t-elle sur ordre de la justice l'usage de ses deniers comme si cette mère était irresponsable ou bien pour lui éviter de sombrer dans l'alcoolisme et le tabagisme ? Cette femme irresponsable a depuis peu recueilli chez elle deux jeunes de plus de 18 ans que leurs parents ont maintenant laissé tomber puisqu'ils ne rapportaient plus d'allocations familiales pour leur foyer. On attend les propositions de l'UDAF.

Souveraineté et asservissement

P. Mendès-France pensait que "l’abdication d’une démocratie peut prendre deux formes, soit le recours à une dictature interne [...], soit la délégation de ces pouvoirs à une autorité extérieure, laquelle, au nom de la technique, exercera en réalité la puissance politique [...]. L'Etat français traite avec peu de considération ses pauvres et les indignations de la FNARS pourraient aussi s'adresser aux instances qui infantilisent des personnes qui ont le seul défaut d'être pauvres.

arnaud delebarre

20 août 2016

Tag(s) : #Egalité des chances, #Etat, #Femmes, #Harcèlement, #Justice, #Les gens, #Pauvres, #Viol

Partager cet article

Repost 0