Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MOOC : le prix de la formation et de la certification

En MOOC comme pour d'autres d'innovations, il n'est pas rare que l'année de la révélation soit suivie de l'année de la révolution, avant l'année de toutes les déceptions. A. Watters se moque de ces jugements définitifs, qui ne durent que jusqu'au lendemain. En France où la critique des innovations est un sport répandu, les MOOC n'échappent pas aux mises en cause de leur impédagogie, leur inéconomie, leur incomplétude... Les cibles favorites du moment sont le taux de complétion et la certification. Un article alerte ainsi sur l'extinction de l'espèce du MOOC, du fait du braconnage par certification payante : "Coursera aurait-elle tué le concept de MOOC après l'avoir popularisé ?" Pourtant, (1) ni le "concept" de MOOC ni le mot "Open" n'imposent gratuité; (2) Coursera n'est pas seule à facturer la certification; (3) les frais de MOOC vont parfois plus loin que la certification.

L'attestation de réussite d'un MOOC a-t-elle un rôle central ?

Le billet cité ci-dessus débute par "Le certificat, ou l’attestation de réussite, [...], joue un rôle central dans le MOOC." Pourquoi alors aussi peu d'inscrits achèvent les MOOC (environ 10%) quand le certificat était pourtant gratuit ? Comme le fait remarquer France Stratégie, les apprenants ne suivant pas entièrement un cours [...] opèrent des choix d’apprentissage. Il y a les inscrits qui souhaitent terminer le cours et recevoir une certification (gratuite ou payante), [d'autres] qui s’intéressent uniquement à des points spécifiques du cours.

Ce qui est "Open" n'est pas nécessairement "Free"

Certains ont voulu entendre et d'autres ont voulu faire croire que les MOOC étaient gratuits en élargissant la signification de "démocratisation" ou le sens du mot "Open" de Massive Open Online Course (MOOC) vers "gratuit". En informatique, on sait que tous les logiciels "open source" ne sont pas des "freewares"; et tous les "freewares" ne sont pas en "open source". "Open" signifie d'abord sans prérequis ou sélection pour y participer, même si un prix non nul constitue une sélection en soi.

De nombreuses plateformes ou institutions facturent la certification ou l'inscription aux MOOC

L'Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL) voit ses MOOC adoptés par des universités qui cessent d'enseigner en propre : P. Aebischer cite (vers 20') l'Université de Helsinki et le MOOC de Scala de l'EPFL. Le prix n'est pas mentionné, mais on sait que l'université se réserve l'évaluation des étudiants après le MOOC. En 2014, le MOOC Gestion de Projet développé sur Canvas avec Unow proposait deux certifications au choix : l'une gratuite; l'autre payante. Lorsqu'une classe veut s'inscrire ou qu'un établissement veut utiliser ce MOOC dans son cursus, une contribution financière est demandée. La plateforme Coursera a attristé ses fidèles en 2015 quand le bouton proposant l'alternative illustrée ci-dessus est apparu. Pour 49$ vous avez le "Full Course" et sa certification; ou bien vous inscrire sans prendre la certification. Dans ce dernier cas, vous pouvez changer d'avis en cours de MOOC et même après la complétion (si vous avez répondu aux tests et examens). En réalité le système est plus complexe car, pour certains MOOC de Coursera, vous pouvez vous inscrire en "Full Course", en "Full Course, no certificate" ou encore en "Audit" ou vous n'avez même pas accès aux exercices d'évaluation du MOOC (voir le commentaire de Lifelong learner du 23 avril 2016). La plateforme edX n'est pas en reste : elle a aussi supprimé le "Honor Code Certificate" le 7 décembre 2015. La plateforme France Université Numerique FUN vient de préciser que dorénavant il y aurait une attestation délivrée et que seraient aussi déployées des certifications (payantes) délivrées par les établissements porteurs du MOOC. Georgia Tech propose un Master Degree en Computer Science dispensé entièrement par MOOC pour 7000 $, soit 80% moins cher qu'en présentiel (40000 $).

Qualité de la certification : barre de réussite, surveillance et identité des candidats

On peut craindre que la barre de réussite ne baisse sensiblement en cas de certification payante pour attirer le chaland. La qualité de la surveillance ou de l'identification des inscrits qui se soumettent aux tests ou à l'examen final d'un MOOC est évoquée par M. Ceci ici. Remarquons que si un coût de certification existe c'est parce que certains établissements ou employeurs exigent des diplômes et certificats décernés avec l'assurance des conditions sincères de leur obtention. Toutefois, considérant la tendance actuelle, le coût de la certification risque de devenir marginal par rapport au coût de la formation elle-même, si l'inscription payante se généralise.

La formation et la certification par MOOC ont donc de plus en plus un prix. Mais ce n'est pas parce que la certification ou le MOOC ne sont plus gratuits, que le concept de MOOC, ni même les MOOC ont été tués. Contrairement à l'idée répandue qu'un MOOC n'a pas de modèle économique (sic), les MOOC peuvent générer des gains de productivité par exemple pour des institutions aux ressources rares, qui doivent trouver les moyens d'aller au-delà du service des enseignants.

arnaud delebarre

24 avril 2016

Tag(s) : #Canvas, #Certification, #Coursera, #CPU, #edX, #Enseignants, #FUN, #EPFL, #MOOC, #Université

Partager cet article

Repost 0