Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mieux que la loi El Khomri : le CDD non rémunéré à l'Université de Lorraine

Le projet de loi El Khomri veut réformer certains aspects du code du travail, notamment en facilitant le licenciement des salariés et en limitant les indemnités potentielles. Mais cette loi pourrait aller beaucoup plus loin en prenant exemple sur l'université de Lorraine et les décisions de son actuel Président. Pour vaincre la peur des patrons d'embaucher, et terrasser leur crainte que l'employé ne leur coûte trop, il suffit en effet de légaliser la pratique mise en œuvre à l'Université de Lorraine depuis le 1er janvier 2013. Cette pratique consiste, d'une part, à embaucher le salarié en contrat à durée déterminée (CDD), et, d'autre part, à ne pas verser le salaire prévu au contrat signé. Simple et efficace ! La Ministre El Khomri devrait consulter le Président de l'université de Lorraine au lieu de s'inspirer de personnes aussi timorées que le Président du MEDEF. Quand certains ergotent pour savoir si telle ou telle mesure ou contre-mesure du code du travail sont plus du 18e siècle, du 19e, du 20e ou au contraire dans le 21e, l'université de Lorraine et son Président vont résolument de l'avant en inventant le salariat précaire non payé. La justice administrative ne s'est pas encore prononcée sur la légalité de ce statut de précaire non payé pratiqué par l'université de Lorraine. Mais si il était validé, cela pourrait inspirer les prud'hommes et libérer les employeurs de leurs craintes en repoussant définitivement le spectre du contrat à durée indéterminée (CDI) rémunéré.

arnaud delebarre

24 février 2016

Tag(s) : #CDD, #El Khomri, #Lorraine, #Mutzenhardt, #Ressources Humaines, #Salariat, #Travail, #Université, #LoiTravail

Partager cet article

Repost 0