Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Je suis noir, mais je suis roi

Chomsky affirme dans Dialogues avec Mitsou Ronat : "en mathématiques, en physique, on se soucie de ce que vous dites, non de vos certificats. Mais pour parler de la réalité sociale, il vous faut des certificats : on ne se soucie pas de ce que vous dites." Les agressions de Cologne ont donné lieu à la démonstration de l'importance du certificat pour crédibiliser la parole.

T. Pech : la misère sexuelle et le raidissement machiste dans le monde arabo-musulman

T. Pech constate, lors de ses trois interventions à l'émission L'Esprit Public du 17 janvier 2016, qu'il convient de ne pas se précipiter pour désigner les réfugiés comme coupables. Il pointe ensuite la misère sexuelle dans les pays arabo-musulmans, et la spécificité de l'immigration d'hommes qui ont des bagages et des cultures. Il est cité approximativement par L. Bouvet sur Facebook, "le raidissement patriarcal et machiste dans les pays arabes est la conséquence de l'émancipation des femmes", car, explique Pech, les sociétés patriarcales et machistes voient monter des femmes alphabétisées, diplômées, émancipées, qui prennent la parole et génèrent pour partie, un raidissement proportionné. Et Bouvet d'ajouter : "Mesdames, c'est de votre faute". S'ensuit une semaine où Pech est assaisonné sur la foi des guillemets. Ainsi, A. Legier-Desgranges publie : "Thierry Pech ce matin, dans l'Esprit Public, concernant la place des femmes dans les pays musulmans : si elle régresse c'est de leur faute ! Et les agressions sexuelles à Cologne : cela n'a rien à voir avec l'Islam!". A peu près le contraire des propos de Pech. Cette auteure a toutefois l'honnêteté de ne pas user de guillemets, contrairement à C. Monacelli Gamond qui publie un jour après, des propos non tenus par Pech, mais entourés de guillemets, qu'elle aurait pu vérifier avec le podcast.

K. Daoud : la misère sexuelle dans le monde d'Allah et le piège culturel arabo-musulman

K. Daoud, dans un article du Monde du 31 janvier, développe une argumentation proche de celle de T. Pech. Daoud écrit : "On voit le survivant et on oublie que le réfugié vient d'un piège culturel que résume surtout son rapport à Dieu et à la Femme." "Le sexe est la plus grande misère dans le monde d'Allah". Daoud affirme qu'il faut "offrir l’asile au corps mais aussi convaincre l’âme de changer, car l’Autre vient de ce vaste univers douloureux et affreux que sont la misère sexuelle dans le monde arabo-musulman, le rapport malade à la femme, au corps et au désir. L’accueillir n’est pas le guérir". Autour de Daoud, les critiques de Pech se taisent malgré des positions assez semblables. Daoud aurait donc un certificat plus crédible que celui de Pech ? On pense à "Je suis noir, mais je suis roi", ouvrant Gaspard, Melchior & Balthazar de M. Tournier, et la relation entre la personne et son influence.

Je suis bougnoule, mais je suis éclairée

Un article collectif du 11 février du Monde semble d'abord rallier Daoud : "[...] Kamel Daoud intervient en tant qu’intellectuel laïque minoritaire dans son pays, en lutte quotidienne contre un puritanisme parfois violent". Mais ce collectif critique qu'on s'oppose à ce puritanisme sous peine d'islamophobie. Puis vient l'article d'une bougnoule éclairée qui titre sur une guerre du silence faite à un Daoud, adoubé et qui fait scandale. Un scandale silencieux, si l'on suit bien. Cet article relève le tabou du rapport à la femme des sociétés arabes, et veut séparer ce qui relève de l’islam de ce qui appartient à sa perversion. Cet écrit est plutôt favorablement commenté : pour cause de certificat ad hoc ? Enfin Bouvet publie ce 19 février 2016 Cologne, "islamophobie", ce que révèle l'affaire Kamel Daoud. Avec des guillemets ! Il décèle donc une affaire et s'inquiète que l'on puisse convaincre quiconque que djihadisme et terrorisme islamiste n'ont rien à voir avec l'islam. On lui objectera que quiconque est moins idiot que supposé, et que lui-même distingue islam, islamisme politique et djihadisme. Entretemps, l'articulet collectif, parfois qualifié d'universitaire, cité ci-dessus aura fait long feu, tout comme, si on imaginait que les universitaires appelés à la rescousse par J.-L. Bianco, avaient conforté sa présidence de l'observatoire de la laïcité. On a l'université qu'on peut.

arnaud delebarre

20 février 2016

Tag(s) : #Bouvet, #Chomsky, #Daoud, #Femmes, #Humeur, #Pech, #Religion, #Société, #Tournier

Partager cet article

Repost 0