Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Coût et prix de l'électricité

Une inscrite du MOOC "Problèmes Energétiques Globaux" @PegMooc, a souhaité une synthèse des coûts de production [des énergies], avec les mêmes unités, la méthode de calcul et la source. Pour lui répondre, des analyses récentes et de crédibilité robuste existent. Ce faisant, l'usage de données de provenances diverses, semble inévitable. Tentons cependant l'exercice proposé.

Coût de production des énergies

L'apprenante cite dans son post les énergies renouvelables et des références sur l'électricité nucléaire et le coût de revient de filières d'électricité. Il est également vrai que certaines énergies primaires ont des coûts de production très variables : i.e., les coûts de production du pétrole allant de peu de dollars à quelques dizaines de dollars. Répondons donc sous l'angle de l'électricité : son coût de production et son prix de vente.

Coût de production de l'électricité

L'ADEME a publié il y a quelques mois une réflexion étayée sur le scénario d'une France à 100% de mix électrique renouvelable. On y trouve une estimation des coûts de l'électricité par énergies renouvelables du German Advisory Council on the Environment = Sachverständigenrat für Umweltfragen = SRU (page 65). Des données publiées en 2013 par Manicore comprenant pour partie des technologies classiques et pour une autre partie des renouvelables présentes dans l'étude SRU, permettent de faire le lien entre ces données. On trouve alors en €/MWh pour 2010; pour le charbon : 50 (Manicore); gaz 60 (Manicore); nucléaire : 80 (Manicore); hydraulique 100 (Manicore) - 110 (SRU); éolien terrestre 70 (Manicore) - 90 (SRU); éolien offshore 140 (Manicore) - 125 (SRU); photovoltaïque 440 (SRU). On notera aussi les évolutions de coût qui peuvent être rapides comme pour le photovoltaïque dont le coût 2010 pourrait être divisé par 4 d'ici peu (déjà 350 €/MWh en 2015).

Tarification et prix de vente de l'électricité

Le coût de production et le prix de vente ne sont cependant pas nécessairement corrélés car les pays ou les compagnies peuvent facturer selon les clients, particuliers ou industriels, selon les taxes, les contributions sociales, ou pour les énergies renouvelables,... Les données Eurostat montrent ainsi que des pays qui se ressemblent par le développement de leurs renouvelables ne proposent pas les mêmes tarifs à leur clientèle. On y voit aussi que l'écart entre les tarifs pour les industriels et les particuliers vont du simple, 120 au presque double 210 €/MWh pour les 28 de l'UE.

Ces coût et prix sont à relativiser selon les hypothèses de calcul (cf. Manicore par exemple) : l'intégration d'externalités diverses et variées selon les technologies, courbes d'apprentissage variables selon les technologies (et donc des baisses de coût à en attendre)... Mais l'enseignement essentiel est que les coûts sont proches et se rapprochent entre énergies renouvelables et technologies classiques.

arnaud delebarre

9 février 2016

Tag(s) : #ADEME, #Electricité, #Energie, #Energiewende, #MOOC, #Nucléaire, #PEG, #Renouvelable, #SRU

Partager cet article

Repost 0