Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Des climato-sceptiques conseillent de procrastiner encore !

M. Verdier* et d'autres tentent de positiver le réchauffement climatique, tandis que la géo-ingénierie remédierait aux effets des émissions de gaz à effet de serre et du réchauffement. L'argument le plus récent de quelques sceptiques et négationnistes du changement climatique, comme S. Koonin, veut qu'il y ait peu d'intérêt à diminuer les émissions de gaz à effet de serre car l'influence de leur concentration dans l'atmosphère sur le "forçage radiatif" est donnée par une fonction logarithmique. L'impact de la croissance de la concentration sur le réchauffement serait donc moindre du fait que la fonction logarithme atténue les effets de sa variable. En langage plus ordinaire : diminuer les rejets des activités polluantes humaines n'aurait que peu d'impact sur la limitation du réchauffement climatique. Certains climato-sceptiques ajoutent qu'une augmentation de 3°C de la température de la surface du globe ne représente que 1% de sa température moyenne actuelle de 288°K.

Ces arguments sont trompeurs et on peut rappeler les éléments suivants :

- un effet de 1% peut être catastrophique : A. Lacis commente l'argument du "faible" pourcentage de variation par un parallèle avec la température du corps humain : à +ou-1% de la température normale de 310°K (37°C) vous êtes malade comme un chien, et à + ou -2°C vous êtes mort;

- le réchauffement dépend linéairement des émissions cumulées de CO2. Si on émet 10% de moins de CO2, le réchauffement sera moindre de 10% (voir "And Then There's Physics");

- le cycle du carbone a des cinétiques diverses selon la façon dont le carbone est fixé par la biomasse, les océans profonds et la lithosphère. Les premières réductions d'émissions de CO2 auraient au contraire des efforts sensibles et rapides.

Sinon on peut toujours attendre que le niveau global des océans (+70 m) par fonte de l'arctique et de l'antarctique pour tester nos capacités à accueillir ou à se répartir des millions de réfugiés climatiques.

arnaud delebarre

9 novembre 2015

* N.D.R. : M. Verdier se voit reprocher d'avoir utilisé sa position de responsable Météo à France 2 pour promouvoir ses productions d'écrivain sur le climat. Beaucoup affichent une appartenance à telle entreprise ou institution pour promouvoir des productions ou attirer les abonnés, tout en revendiquant une responsabilité limitée à eux avec le notamment célèbre "mes tweets n'engagent que moi".

Tag(s) : #Changement climatique, #Climat, #CO2, #COP21, #Exilés, #Géo-ingénierie, #Procrastination, #Réfugiés, #Sceptique

Partager cet article

Repost 0