Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Lorraine, une region de M.

Le M vaut peu au scrabble mais revient souvent en Lorraine. Par ses départements et rivières, Meurthe et Moselle, par les Macarons, les Mirabelles, la Mirabelle, les Mines (fermées) de fer et de charbon, Metz. Son peuple aussi, dont une femme, C.M., du Lunévillois, à la vie meurtrie. Une autre femme lorraine, N. Morano, y va de son M, en citant race et de Gaulle. Pourquoi pas Clovis, Charlemagne ou Capet ? P. Mützenhardt, président de l'université de Lorraine, a aussi son M. Il sait faire stagner l'université qu'il préside autour de la 250e place au classement de Shanghaï, mais reste efficace pour flouer du personnel précaire de l'université ou pour obtenir la légion d'honneur. D'ailleurs président d'université semble être un tremplin, à l'image de B. Monthubert, devenu candidat aux régionales, pour servir sa région et l'ESR (Enseignement Supérieur Recherche). Et non lui-même ! J.-P. Masseret cumule depuis longtemps des mandats en Lorraine, dont la présidence de cette région. Comme pour d'autres M cités ci-dessus, son apport et l'(in)efficacité de ses actions ont-ils servi la Lorraine ou son C.V ?

La Lorraine paralysée par ses notables et son caporalisme consenti

France Inter honore souvent "Le Livre sur la Place" de Nancy en s'y délocalisant. Au Masque et la Plume, J. Garcin précise toujours que l'enregistrement des émissions est avec "entrée libre dans la limite des places disponibles". A l'Opéra à Nancy, l'entrée ce jour de 2013 est libre, mais à l'orchestre, une hôtesse, est chargée de réserver deux rangs. Même l'émission débutée, cette femme reste debout à côté des sièges, gênant la vue, sièges que les notables qui les avaient fait réserver, n'honoreront pas de leur présence. En Lorraine, on ne sait pas que le système féodal a été aboli en 1789 et le notable aime revendiquer quelques privilèges. Il est vrai que le peuple local est conciliant. Combien de fois n'ai-je entendu du personnel de l'université de Lorraine soumettre leur décision à un "Président" omnipotent. Quand N. Morano s'appuie sur De Gaulle pour avancer ses propos, elle montre le même caporalisme idiot qui pense que le salut vient d'hommes autant providentiels, qu'inutiles.

Avoir une des plus belles places ne suffit pas !

La Lorraine brandit la place Stanislas comme fierté, quand l'Alsace, qui possède une des plus belles cathédrales, ne s'en contente pas. Qu'a fait la Lorraine depuis l'édification de cette place au 18e siècle et depuis l'essor lié au charbon et au fer ? L'Alsace voisine montre son dynamisme et ses résultats, tant au niveau de l'ESR (Enseignement Supérieur & Recherche) qu'à celui industriel, quand la Lorraine procrastine. L'université de Strasbourg se classe 100e mondiale, avec des effectifs étudiants et enseignants-chercheurs moindres. Le modèle Artem éprouve du mal à être plus qu'un projet nancéien et immobilier, et n'essaime pas en portant sa région d'origine. La Lorraine a eu une des premières centrales électriques à lit fluidisé valorisant des co-produits. La Lorraine a perdu l'occasion de devenir une référence en capture et stockage du CO2, alors qu'elle disposait du tissu matériel, technique, humain dans la Fensch et à Maizières-lès-Metz. La Lorraine dispose d'un savoir-faire et d'un potentiel dans le bois qui devrait être développé au-delà de sa situation actuelle. L'innovation dans l'énergie et les Matériaux durables auraient pu se développer en adhérant, dès son début, à l'élan mondial actuel. Les investissements d'avenir fondés sur un ESR local médiocre n'y pourront sans doute rien et trop tard.

arnaud delebarre

4 octobre 2015

Tag(s) : #ESR, #Lorraine, #M, #Masseret, #Morano, #Mutzenhardt, #Nancy, #Procrastination, #Responsabilité

Partager cet article

Repost 0