Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

The North Face s'habille d'éthique à Chamonix pour son UTMB

"La Montagne est un milieu hostile" énonce la charte éthique de "The North Face® Ultra-Trail du Mont-Blanc®" (on notera en passant le ® d'appropriation accolé au Mont-Blanc). C'est avec ces mots suivis de quelques coquilles et fautes d'orthographe, que débute le paragraphe "La solidarité" de la charte éthique de la course autour du Mont-Blanc appelée l'Ultra-Trail du Mont-Blanc organisée par la marque d'équipements "The North Face".

Qui est le plus hostile de The North Face ou de la montagne ?

L'équipementier The North Face qualifie la montagne d'hostile quand ce serait plutôt son Ultra-Trail qui le serait du fait de ce qui est demandé aux compétiteurs (168 km, 9600 m de dénivelé positif à avaler en moins de 46 heures - les corps s'en souviennent !). Une compétition qui génère chaque année un envahissement de Chamonix et des sentiers par les organisateurs, les forces de sécurité et les compétiteurs et leurs supporters, que subissent ceux qui ne participent pas à ce marathon alpin, avec en 2014 un programme de cinq courses qui s'éternise maintenant pendant une semaine.

Une compétition qui regorge d'éthique

The North Face ajoute que le principe "d'égalité des chances" gouverne ses courses et que ses "courses sont organisées au profit de tous sans que certains puissent bénéficier d’avantages défavorisant d’autres". Un paradoxe pour une compétition qui par son principe même, désigne des lauréats et génère des perdants qui n'ont pas tous les mêmes chances ni les mêmes résultats. D'ailleurs, ceux qui remportent cet Ultra-Trail sont plus des professionnels qui ne seraient pas à égalité de traitement et de moyens. L'interminable charte d'étique de l'UTMB de The North Face ressemble plus à de la communication qu'à de la Responsabilité Sociale d'Organisation. Bien entendu elle comprend de longs développements sur le respect de l'environnement, quand ne pas organiser cette compétition serait encore plus respectueux. L'éthique tient chaud dans un milieu hostile de concurrence entre équipementiers.

Chamonix se détache de l'essentiel ?

Du 25 au 31 août 2014, après le CosmoJazz, voilà donc une autre pollution qui envahit Chamonix et ses montagnes. Chamonix revendique d'être une "vallée attachée à l'essentiel" et soutient ces manifestations en négligeant son principal capital qu'est la beauté de la nature qui l'entoure. Sa marque n'est ni le jazz ni le trail, mais il est vrai que Chamonix a le droit de devenir autre chose qu'une capitale de l'alpinisme ou qu'un lieu touristique, et l'essentiel de cette vallée deviendra peut-être la compétition ou le jazz. Chamonix pense que les jeux de 1924 ont fait d'elle un haut lieu du ski et continue de revendiquer l'esprit olympique (cf jeux de Sotchi). Peut-être Chamonix développera sa communication autour de l'idée que la montagne est hostile ou un terrain de sports.

arnaud delebarre

24 août 2014

The North Face s'habille d'éthique à Chamonix pour son UTMB
Tag(s) : #Société, #Compétition, #Montagne, #Chamonix, #Responsabilité

Partager cet article

Repost 0