Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

De la nécessité de Houellebecq et de Cohn-Bendit

Cette photo illustrerait la vie à Kaboul dans les années 1970 selon certains, en Iran selon d'autres. Il en émane la nostalgie d'une société libre et non moralisatrice.

Cultuel ou culturel, et alors ?

Ces derniers temps, des reprises d'articles ou de nouveaux traitent de l'origine historique, culturelle et géographique (du port) du voile pour dire que le voile n'est ni arabe, ni musulman, qu'il est culturel et non cultuel, et qu'il n'est pas une prescription religieuse. Et alors ? Une culture tout comme une religion peuvent contraindre des femmes, et des hommes. Et alors ? Les religions s'approprient des éléments d'une culture pour mieux s'implanter (e.g. le Noël chrétien), mais aussi en se différenciant, éventuellement par incivilité ou refus d'intégration.

On vit une époque formidable !

On vit un demi-siècle formidable où succèdent à la morale pesante de l'époque De Gaulle, la bien-pensance des nouveaux chiens de garde, puis la moralisation de l’hygiénisme et des religions, et aussi la pensée unique du libéralisme et de la sécurité.

Michel Houellebecq est nécessaire quand il exprime son rejet des religions monothéistes ou qu'il dénonce la rage d'interdire, tout autant que Daniel Cohn-Bendit est nécessaire quand il refuse la levée de l'immunité au parlement européen pour préserver le droit à dire des bêtises ou des folies et quand il s'oppose aux nationalismes européens. Bravo à ces deux-là pour leur audacieux courage et leur lutte contre la moralisation et pour la liberté.

arnaud delebarre

14 août 2014

Tag(s) : #Société, #Humeur, #Morale, #Audace

Partager cet article

Repost 0