Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'éducation est-elle un coût ou un investissement ?

Les arguments énoncés à l'occasion de la mise en place de la réforme des rythmes scolaires sont symptomatiques d'une vision comptable. Les arguments exprimés sont souvent financiers : Marseille dit que la réforme va lui coûter 25 millions et d'autres comme R. Pfeffer interviewé sur RTL ce samedi 7 juin indique que passer à une semaine de 4,5 jour représente 200 € par an et par enfant de dépenses supplémentaires. Bien évidemment ces maires réclament que les obligations décidées par l'Etat soient accompagnées des dotations nécessaires au coût de ces décisions.

Ce faisant, en chiffrant le coût de ce changement de rythme, la société envisage l'éducation comme un coût et non comme un investissement. En poussant le raisonnement de ceux qui dénoncent le coût de cette demie journée supplémentaire, on peut tout autant imaginer réduire la semaine à l'école pour faire des économies : une semaine scolaire de 1 ou 2 jours coûterait moins cher que celle à 4 ou 4,5 jours, le reste de l'éducation et de la formation pouvant être transféré aux parents ou au privé. Les données récentes montrent d'ailleurs que la privatisation de l'éducation existe : par exemple le graphique 2 des statistiques du Ministère de l'Enseignement Supérieur montre la création d'écoles d'ingénieurs privées à l'égal de celles du Ministère de l'Enseignement Supérieur. Et de nombreuses écoles publiques augmentent leur droits et frais de scolarité, ce qui revient à transférer vers les familles ou les étudiants ce que l'Etat (ni les territoires) n'investit plus.

L'éducation est-elle un coût ou un investissement ? Une nation veut-elle investir dans sa population pour former des individus capables de contribuer au futur du pays ? Elle peut effectivement transférer la dépense aux individus, à défaut de transférer la dépense d'une instance nationale vers une autre régionale. Une nation peut aussi réduire ses coûts en ouvrant ses frontières à des jeunes formés étrangers dont elle n'aurait pas payé une partie des études. L'éducation est évidemment une dépense. Mais, est-elle un coût ou un investissement qui a un retour d'investissement et qui doit le prendre en charge ?

arnaud delebarre

13 juin 2014

Tag(s) : #Education, #Société, #Ingénieurs

Partager cet article

Repost 0