Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Enseigner en anglais pour développer la francophonie

Récemment M. B. Cerquiglini, recteur de l'Agence Universitaire de la Francophonie accordait à Thot Cursus un entretien notamment dédié aux "CLOM en français" (sic). L'interviewer et l'interviewé utilisent le mot CLOM (Cours en Ligne Ouverts et Massifs) au lieu du mot MOOC (Massive Open Online Course) en respectant l'avis du Journal Officiel de la République Française n°0220 du 21 septembre 2013 page 15807 texte n° 57.

Qui utilise CLOM au lieu de MOOC dans un moteur de recherche ?

Le recteur semble dans son rôle en évitant le mot MOOC mais ne se trompe-t-il pas de combat ? Il veut promouvoir des enseignements par MOOC en français auprès d'étudiants francophones du Sud. Les étudiants francophones potentiels connaissent le mot et le concept de MOOC, même si l'enseignement y est dispensé en français. Si ils cherchent des formations en ligne, il est peu probable qu'ils saisissent le mot CLOM. Même, la plateforme France Université Numérique n'est pas assez chauvine pour utiliser le mot CLOM. Utiliser CLOM pour promouvoir des MOOC en français est à peu près aussi contreproductif que si France Inter refusait d'utiliser le terme de podcast ou de podcaster au profit de balado-diffusion ou balado-diffuser pour étendre sa diffusion.

L'anglais comme attracteur pour la Francophonie

Les propos du recteur amalgament la défense du français comme langue muséifiée avec la promotion et la diffusion d'un enseignement en français ou conçu par des communautés francophones. Les écoles des Mines avaient décidé dans les années 2000 de créer des Masters notamment dédiés aux étudiants étrangers. Les Masters qui ont réussi sont ceux qui ont proposé leurs cursus entièrement en anglais, en assurant à côté des cours d'apprentissage du français. Les enseignements en anglais rassuraient les étudiants étrangers soucieux de réussir leur cursus, et les enseignements de français et la vie en France en ont fait des promoteurs de la France. Les diplômés de ces Masters ont parfois prolongé leurs études ou leur vie en France ou en milieu francophone.

Enseigner en anglais permet de développer le rayonnement de la France, de sa culture, du français ! Utiliser MOOC au lieu de CLOM va dans le même sens.

arnaud delebarre

17 juin 2014

Tag(s) : #MOOC, #Education, #Francophonie, #Thotcursus, #FUN

Partager cet article

Repost 0