Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le changement climatique a ses sceptiques, les MOOC aussi.

Aux côtés de nombreux Massive Open Online Courses (MOOC), de plateformes pour les accueillir et d'incitations diverses à une éducation numérique, des analyses expriment des réserves sur les MOOC. "Quand le MOOC déçoit les étudiants" en reprend quelques unes.

Ces critiques vont de la démonstration que les MOOCs n'obtiennent que des résultats rebutants et déficients, à la négation des usages raisonnés de MOOC avec présentiel combiné, en passant par les défenseurs des méthodes traditionnelles de Charlemagne, et aussi par les procrastinateurs qui ont déjà tenté sans succès, ... et enfin par ceux qui, plus positifs, distillent un concept dépassant les MOOC (SPOC - small private online courses). Et j'oublie les critiques envers le business généré par les MOOCs, car gagner de l'argent avec l'éducation est toujours répréhensible.

Le changement climatique n'existe pas et n'est pas causé par l'homme tout comme l'étudiant qui s'ennuie devant le powerpoint d'un professeur n'existe pas. Ni l'enseignant et ses étudiants absents de l'amphithéâtre. Le changement climatique a ses sceptiques : les nouvelles technologies éducatives et les MOOC aussi. On attend que la température monte jusqu'où ?

30 octobre 2013

arnaud delebarre

Tag(s) : #Education, #MOOC

Partager cet article

Repost 0