Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"Je suis professeur : l'élève n'a pas à apprécier mon enseignement"

"[...] dans les grandes écoles les cours ne sont pas de très bonne qualité" déclarait le président de la Conférence des Présidents d’Université (CPU). Alors, que le même Salzmann disait aussi combien l'Université s'était inspirée des grandes écoles pour (la qualité de) la professionnalisation de leurs diplômés ! La CPU sait aussi que la Commission des Titres d'Ingénieur (CTI) incite aux démarches "qualité" les écoles d'ingénieurs, dont certaines vont jusqu'à la certification. Mais de quelle qualité parle-t-on ?

A l'ESSTIN (Ecole Supérieure des Sciences et Technologies de l'Ingénieur de Nancy), il y a peu, un élève et un enseignant proposèrent devant une assemblée de personnels et d'étudiants, de tester un dispositif d'évaluation de la satisfaction des enseignements par ses "clients" pour proposer des évolutions possibles. Aussitôt, des enseignants protestèrent pour le terme de client (terminologie usuelle en démarche Qualité), car enfin, disaient-ils, nous sommes dans une école d'ingénieurs de l'Université.

L'Université préfère en général évaluer les enseignements plutôt que les enseignants. Un article de "vousnousils" de début 2013 évoque la notation des enseignants par leurs élèves, avancée (mais pas imposée) par Jean-Yves Le Déaut dans un rapport au gouvernement. Cette terminologie de "notation" avait aussi de quoi heurter les enseignants ? Cet article sur le rapport Le Déaut a en effet été commenté par un anonyme courageux : "C'est une blague ? C'est quoi cette démagogie ? Je suis professeur, l'élève n'a pas à apprécier mon enseignement."

Les mots clients et notation empêchent-ils d'imaginer l'évaluation des enseignements ? Ou bien est-il inadmissible que des enseignements et des enseignants puissent être évalués par leurs élèves, étudiants et institutions ? Et en effet, à entendre Estelle, qui dit que "payer plus cher qu'à la fac est cohérent avec la qualité des cours et les effectifs réduits", on a l'impression d'entendre une cliente qui évalue la qualité des enseignements qu'elle paie.

le 4 novembre 2013

arnaud delebarre

Tag(s) : #Education, #Universités, #Qualité, #CPU, #Enseignants, #CTI

Partager cet article

Repost 0